Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Des visages sur des clivages : les élections européennes de mai 2014
25/04/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteur
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini est Directeur de l'Institut Jacques Delors depuis avril 2011. Il assiste le ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Yves Bertoncini interrogé par Le Monde sur le fonctionnement du Parlement européen

le 30 Mai 2013 à 13:55
Mention par Yves Bertoncini
Imprimer
Envoyer par e-mail

Yves Bertoncini, notre directeur, est interrogé par Le Monde sur le fonctionnement du Parlement européen dans un article intitulé "Commission européenne : les manœuvres pour l'après-Barroso" et publié le 28 mai 2013.

Extraits:

"ÉLU" PAR LES EURODÉPUTÉS

"Pour la première fois, l'élection du Parlement européen va revêtir un enjeu de pouvoir puisque chaque famille devra établir son programme, au niveau européen, pour faire élire son candidat à la Commission", explique l'eurodéputé Alain Lamassoure (UMP). D'après le président de la commission des budgets, cette politisation accrue s'inscrit dans le cadre fixé par le traité de Lisbonne : conformément à celui-ci, le président de la Commission doit être "élu" par les eurodéputés sur la base d'une proposition faite par le Conseil européen en "tenant compte des élections au Parlement européen". Pour les parlementaires, fini le temps des tractations occultes entre Etats : c'est à eux d'avoir la main. "La vie politique nationale est ultrapersonnalisée, celle de l'Europe ne l'est pas assez", souligne Yves Bertoncini, directeur du centre de réflexion Notre Europe-Institut Jacques-Delors.

Les plus avancés dans cette logique sont les socialistes européens. Au demeurant, cette famille a gardé un très mauvais souvenir de la reconduction de José Manuel Barroso en 2010, quand certains chefs de gouvernement de gauche, comme l'Espagnol José Luis Rodriguez Zapatero et le Portugais José Socrates, avaient soutenu le candidat conservateur, par solidarité "ibérique".

L'un des dirigeants socialistes, Martin Schulz, aujourd'hui président du Parlement européen, est d'ores et déjà en lice pour conduire la campagne. Les candidatures ne seront officiellement ouvertes qu'en octobre, et le choix du candidat ne sera pas définitif avant février 2014. Mais le social-démocrate allemand profite de sa position pour pousser son avantage. Il se présente comme "l'autre Allemand", moins porté sur l'austérité que la chancelière chrétienne-démocrate, Angela Merkel.

Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.