Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Nomination de M. Sébastien Maillard à la direction de l’Institut Jacques Delors
4/09/2017 par nconti
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteur
Jacques Delors

Jacques Delors

Né à Paris en 1925, Jacques Delors après une carrière au Commissariat Général du Plan, ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Jacques Delors parle au Nouvel Obsevateur à propos du non irlandais: "Rebondir"

le 23 Juin 2008 à 14:56
Entretien par Jacques Delors
Imprimer
Envoyer par e-mail

Le Nouvel Observateur, 19 juin 2008.


Le non irlandais est un sérieux avertissement. Pourquoi le contester ? Il est révélateur du malaise des opinions publiques bien au-delà de l'Irlande. La mondialisation et les mouvements migratoires inquiètent les citoyens. On peut résumer ainsi leur état d'esprit : tout fout le camp ! A qui la faute ?


Dans la plupart des pays membres, ni le gouvernement ni le Parlement n'ont expliqué l'Europe. Ils se sont même défaussés sur elle. Ils ont fait de l'anti-pédagogie. D'où cette expression fantomatique d'un "Bruxelles" coupable de tous les maux. On dirait presque un film d'épouvante. Ce qui ne va pas ? La faute à Bruxelles, bien sûr. Une des raisons du non français était liée à la peur de l'élargissement, la fable du plombier polonais. Ni le président ni le gouvernement de l'époque n'avaient donné la dimension historique de l'événement. Ils n'avaient pas su expliquer que c'était un bonheur pour nous d'accueillir des pays qui avaient passé plus de quarante ans sous la dictature communiste...


Lire la suite sur le site du Nouvel Observateur.



Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.