Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Nomination de M. Sébastien Maillard à la direction de l’Institut Jacques Delors
4/09/2017 par nconti
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteurs
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini a été Directeur de l'Institut Jacques Delors (2011-2017). Il assiste le ...
Thierry Chopin

Thierry Chopin

Thierry Chopin est docteur en science politique de l’Ecole des hautes études en sciences sociales ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

L'étude "Des visages sur des clivages" d'Yves Bertoncini et Thierry Chopin citée dans La Croix

le 30 Avril 2014 à 12:23
Mention par Yves Bertoncini et Thierry Chopin
Imprimer
Envoyer par e-mail

L'étude "Des visages sur des clivages : les élections européennes de mai 2014" de Yves Bertoncini et Thierry Chopin est citée dans un article de La Croix intitulé "Comment votent les parlementaires européens", mardi 29 avril 2014.


Extraits :


L’UE, UN FONCTIONNEMENT À PART

La seconde difficulté tient au fait que l’Union européenne ne fonctionne pas comme les appareils étatiques nationaux. « Le Parlement européen n’a pas à proprement parler à soutenir un gouvernement : en dehors de l’investiture initiale de la Commission et de sa censure éventuelle (qui n’a jamais eu lieu), les groupes politiques sont donc confrontés à un jeu politique beaucoup plus ouvert, qui les conduit à négocier au cas par cas leurs positions sur tel ou tel vote ou directive », soulignent les auteurs.

Au Parlement européen, il convient donc davantage de parler de« majorités d’idées » que d’une majorité gouvernementale. Il en résulte la formation des « majorités à géométrie variable », dont Yves Bertoncini et Thierry Chopin ont dressé une typologie à partir des votes des parlementaires européens français compilés par le site Internet VoteWatchEurope.


QUAND LA QUASI-TOTALITÉ DES ÉLUS VOTENT DE LA MÊME MANIÈRE

Les « majorités de consensus » (40 % des votes) sont celles où « la quasi-totalité des élus français (et souvent européens) votent de la même manière (l’unanimité étant rarissime) : même les élus du Front de gauche et du Front national, qui s’opposent souvent aux autres groupes, prennent une position similaire à celle de la quasi-totalité des élus français ».

Soit que le vote corresponde à la défense d’un intérêt national, à l’exemple, en novembre 2013, d’une résolution appelant au transfert du siège du Parlement européen de Strasbourg à Bruxelles, les Français votant massivement contre (sauf les élus EELV), à l’inverse de leurs collègues.

Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.