Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Paris, 3 juillet 2017 - Nomination de M. Sébastien Maillard à la direction de l’Institut Jacques Delors
3/07/2017 par nconti
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteur
Tommaso Padoa-Schioppa

Tommaso Padoa-Schioppa

Tommaso Padoa-Schioppa est né en 1940 à Belluno et décédé le 18 décembre 2010 à Rome. Il ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Tommaso Padoa-Schioppa dans Les échos: "Jusqu'ici, la crise a eu un effet de désintégration sur l'Europe"

le 12 Novembre 2009 à 17:38
Entretien par Tommaso Padoa-Schioppa
Imprimer
Envoyer par e-mail



Interview de Tommaso Padoa-Schioppa dans Les Echos du 12 novembre 2009.





Pensez-vous que les Européens ont tiré les leçons de la crise ?





Je pense que l'Europe, comme les autres régions du monde, n'a tiré que des leçons superficielles, sans s'attaquer aux causes profondes. La crise a en effet plusieurs couches : la plus visible a été constituée par la panique des marchés, mais, au dessous, il y avait la bulle financière et, au fond, les déséquilibres d'un modèle de croissance fondé sur la consommation et l'endettement. Nous sommes sortis de la panique, mais l'on peut craindre que d'autres bulles réapparaissent du fait de la surabondance de liquidités aggravée par les politiques monétaires expansionnistes. Mais une question reste posée : va-t-on reprendre le même modèle de croissance ou s'engager sur une autre voie ?





Vous montrez dans votre dernier livre (1) que l'Europe n'a pas su réagir à la tempête.





L'Europe souffre d'un désavantage : elle n'est construite qu'à moitié. La crise a révélé cette faiblesse. Ou elle en sortira désagrégée ou le choc provoquera une accélération de son intégration. Jusqu'ici, l'effet de désintégration a été le plus fort. Les secteurs les plus frappés ont été secourus par des politiques nationales et même nationalistes. On a re-fragmenté un marché qui était en train de s'unifier. Les soutiens à l'automobile ont été décidés sur le plan national et la politique européenne de la concurrence a été mise à mal. Il a manqué une réponse unique. Le rapport de Larosière sur la supervision bancaire en Europe, repris par la Commission, essaie de tirer l'Europe vers plus d'intégration. Mais il est trop tôt pour dire laquelle des deux forces va l'emporter.





 





Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site des Echos



Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.