Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Paris, 3 juillet 2017 - Nomination de M. Sébastien Maillard à la direction de l’Institut Jacques Delors
3/07/2017 par nconti
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteur
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini est Directeur de l'Institut Jacques Delors depuis avril 2011. Il assiste le ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Yves Bertoncini sur RFI : Quelles réponses à la crise des réfugiés ?

le 23 Septembre 2015 à 14:45
Emission par Yves Bertoncini
Imprimer
Envoyer par e-mail
Ecouter

Yves Bertoncini, notre directeur, est l'invité de RFI pour répondre à la question "Quelles réponses à la crise des réfugiés ?", le 23 septembre 2015, en direct de 19h10 à 19h30.

Parmi ses principaux messages :

- Les réfugiés sont toujours dans leur région d’origine, très peu vont ailleurs, donc très peu en Europe ;

 - En Syrie, 11 millions de déplacés : plus de la moitié en Syrie même, 4 millions dans les pays voisins, quelques centaines de milliers vers l’UE ;

- L’an dernier 600 000 demandes d’asile vers l’UE, sans doute près d’un million en 2015, dont de nombreux Syriens, Afghans, Irakiens, Erythréens ;

- 3 pays de l’UE (pas 28) sont submergés par l’afflux massif de demandeurs d’asile, c’est pour les assister que l’UE se mobilise ;

- Aider les pays débordés pour des raisons morales et pragmatiques : meilleur contrôle et meilleur examen des demandes d’asile ;

- La Slovaquie doit accueillir un peu plus de 800 demandeurs d’asile, si elle ne le fait pas, elle pourra être sanctionné juridiquement, mais surtout politiquement ;

- Les Etat-Nations d’Europe centrale sont jeunes et donc souverainistes : ils se sont libérés de Moscou et redoutent l’emprise de Bruxelles ;

- Les pays d’Europe centrale ont une identité chrétienne qui peut basculer du côté obscur : antisémitisme hier, anti-islam aujourd’hui ;

- Les « hot spots » sont des lieux où s’organise l’assistance financière et technique de l’UE : partage de la solidarité mais aussi de la souveraineté ;

- L’intervention de l’UE dans les pays débordés a aussi pour but de rétablir la confiance quant au contrôle effectif des frontières extérieures ;

- Pas de solidarité ni d’asile sans contrôle : les migrants économiques doivent venir en UE par des voies légales ;

- Il faut beaucoup plus d’aide financière aux pays qui accueillent aujourd’hui les réfugiés (Turquie, Liban, Jordanie…) ;

- La Turquie doit être un partenaire stratégique pour l’UE : aide aux réfugiés, contrôle des départs, intervention en Syrie.
 
Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.