Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Des visages sur des clivages : les élections européennes de mai 2014
25/04/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteur
Jacques Delors

Jacques Delors

Né à Paris en 1925, Jacques Delors après une carrière au Commissariat Général du Plan, ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Jacques Delors : "Je suis meurtri par l'intervention du FMI en Grèce" - Paris Match 21 avril 2010

le 26 Avril 2010 à 16:31
Entretien par Jacques Delors
Imprimer
Envoyer par e-mail



Article publié dans Paris Match du 21 avril 2010.





 





Paris Match. La gestion de la crise grecque révèle de grandes dissen ­sions dans l'Union européenne. Pourquoi ?


Jacques Delors. Je déplore que l'on ait b ti l'union économique et monétaire sur un déséquilibre en faveur du pôle monétaire en négligeant le pôle économique. Il explique, avec la crise, les difficultés actuelles. Ce fonctionnement est contraire au rapport du comité Delors de 1989. Nous consacrions plus de pages à la dimension économique qu'à la dimension monétaire. Mais en 1997, le Conseil européen n'a pas maintenu l'esprit de nos propositions. Je l'ai dénoncé depuis, mais en vain. Si on démarre avec un mauvais contrat de mariage, il ne faut pas ensuite s'étonner qu'il y ait des difficultés et des disputes.





Comment se traduit ce désé ­quilibre ?


Le pôle monétaire avec la Banque centrale a bien fonctionné. Mais la période folle que l'on a connue sur le plan financier a amené les Etats et le secteur privé à s'endetter à l'excès. Et, en l'absence de coordination des politiques économiques, personne n'a surveillé l'évolution financière de plusieurs pays. Aujourd'hui, il faut faire front en affirmant la solidarité des pays membres avec la Grèce, en décourageant la spéculation et en mettant en place une coordination des politiques économiques nationales.





Pourquoi êtes-vous opposé à une intervention du FMI ?


Parce que l'Union européenne a les moyens en elle-même de résoudre la crise et de démontrer que la construction de l'euro est solide. En tant qu'Européen, je suis meurtri par cette intervention...





Lire la suite sur le site de Paris Match



Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.