Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Nomination de M. Sébastien Maillard à la direction de l’Institut Jacques Delors
4/09/2017 par nconti
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteur
Jacques Delors

Jacques Delors

Né à Paris en 1925, Jacques Delors après une carrière au Commissariat Général du Plan, ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Jacques Delors dans Challenges à propos de la crise économique et de l'Allemagne

le 23 Novembre 2011 à 12:44
Entretien par Jacques Delors



Jacques Delors a accordé un court entretien au magazine Challenges, publié le 23 novembre 2011, à propos de la crise économique et de l'Allemagne.



Extraits:


Jacques Delors "Si l'euro saute, l'Allemagne trinquera!"


Quand on évoque une "Europe allemande", cela vous

inquiète-t-il ?



Non, parce que nous n’en sommes pas encore là, même si l’économie

allemande est la plus performante de la zone euro.



L’Allemagne en tout cas exerce un leadership…


Le leadership allemand a été plutôt désastreux avec la

valse-hésitation d’Angela Merkel du début de la crise à l’été 2011. Peut-être

n’avait-elle pas bien saisi l’importance de l’Europe pour l’Allemagne ? Mais

maintenant elle le reconnait elle-même, "si l’euro saute, l’Allemagne

trinquera".


La coalition allemande n’a-t-elle pas changé de discours ?


Oui, mais je vous le rappelle, c’est l’Allemagne qui avait refusé

en 1997 le pilier économique du rapport Delors. C’est ce refus qui a fait que

l’Union économique et monétaire ne marche que sur une seule jambe. Aujourd’hui,

Angela Merkel a repris l’offensive sur le futur de l’Europe, et sent bien qu’il

faut une réforme des traités pour faire passer de nouveaux transferts de

souveraineté, et les faire accepter par la cour de Karlsruhe.


Angela Merkel est-elle la mieux placée pour cette nouvelle étape ?


La situation de l’Allemagne est telle qu’on doit accepter de

discuter de ses propositions. Selon moi, celles-ci sont de nature à casser le

modèle communautaire, qui a jusqu’ici permis d’avancer en Europe. Sa

"méthode de l’Union", qui vise à transformer la Commission en un

secrétariat technique, ne peut pas marcher. Elle vient de proposer d’élire au

suffrage universel le Président de la commission pour donner un visage à

l’Europe. Mas un visage sans bras, puisque la Commission serait privée du

monopole du droit d’initiative qui est son moteur.





 





Article en entier à télécharger



Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.