interview
 
“Face au Brexit, la cohésion des Etats membres de l’Union Européenne laisse peu de marge de manœuvre à Theresa May”

Our researcher Elvire Fabry was on Radio Canada to discuss Brexit. According to her, “Theresa May, à un moment donné, va se retourner vers Bruxelles pour voir ce qu’elle peut obtenir mais tout dépendra de sa demande, de si elle a cherché à assouplir ses propres lignes rouges. Du côté de Bruxelles, la marge de manœuvre n’est pas énorme parce que les européens ont fait comprendre à Londres assez rapidement qu’il ne s’agissait pas à proprement parler d’une négociation, que l’Union Européenne a un cadre légal, qu’il y a des règles du jeu et que les Britanniques ne pouvaient pas venir avec des demandes qui s’apparenteraient à une forme de “cherry picking”, de demandes à la carte.”

|   19/01/2019               |   Radio-Canada             |   Fabry Elvire             |   Uncategorized

Les députés britanniques ont rejeté massivement l’accord entre Londres et Bruxelles sur leur sortie de l’Union européenne. C’est une défaite cuisante pour la première ministre, Theresa May. Et cela plonge la Grande-Bretagne dans l’incertitude à deux mois de la date butoir pour accepter une entente sur le Brexit. Mme May devra présenter un plan B lundi. Quel sera-t-il? Est-ce qu’il sera accepté par le Parlement? Le scénario catastrophe d’une sortie sans accord devient de plus en plus possible, à moins que le Royaume-Uni ne décide, mais comment, de rester dans l’Union européenne. Michel Lacombe fait le point avec ses invités.

...
LIRE LA SUITE