interview
 
[la contribution française] provient d’une contribution sur le revenu national brut (RNB) et d’un indicateur « très similaire au PIB »

Pour notre chercheuse Eulalia Rubio, « contribution brut », « contribution nette », que signifient ces termes ? « Il s’agit de la différence entre ce que les États paient et ce qu’ils reçoivent », explique à 20 Minutes Eulala Rubio, chercheuse senior à l’Institut Delors. La spécialiste du budget européen prévient : « C’est une manière de calculer, mais il ne faut pas tomber dans le piège où l’on pense que la contribution au budget européen n’est nécessaire que pour avoir des retours de la part de l’UE. » Et de citer des politiques qui se déroulent dans un ou plusieurs des 28 États membres, mais qui ont un impact pour tous : « Par exemple, ça nous intéresse que la Grèce vérifie ses frontières. De même, il est intéressant pour tous que les pays les plus pauvres de l’UE se développent. »

|   31/03/2019               |   20 Minutes             |   Eulalia Rubio             |   Economie et finance

« Pour nous les Français, il s’agit d’une dépense somptuaire. » C’est en ces termes que Jean-Luc Mélenchon qualifiait en octobre la contribution de la France au budget de l’Union européenne. « Neuf milliards de plus que ce que nous donnons », dénonçait le député de La France insoumise, qui estimait que la France « payait pour un budget mal géré. » L’élu contestait la répartition des crédits européens.

...
LIRE LA SUITE