interview
 
Le journal Marianne site le rapport sur « la libre circulation des Européens » de l’Institut Jacques Delors

Marianne reprend un rapport de 2016 de l’Institut Jacques Delors : « Un citoyen européen est soumis au contrôle aux frontières d’un État qui n’est pas signataire (des accords Schengen, ndlr.), mais il ne peut lui être refusé l’accès sans motif valable et une fois qu’il a eu accès au territoire, ce citoyen peut très bien y exercer les droits liés à la libre circulation des personnes.« 

|   05/03/2019               |   Marianne                       |   Droit et institutions

Le combattant serait-il devenu conciliant ? Tel est en tout cas le ton de la lettre que publie ce mardi 5 mars Emmanuel Macron dans chacun des 28 pays de l’Union européenne. La missive, censée lancer la campagne des élections européennes de LREM, paraît au premier abord tourner la page de l’opposition entre le « progressisme » que le président français prétend incarner et les « populismes » illustrés par la montée des partis d’extrême-droite dans toute l’Europe. Cela étant, quand on y regarde de plus près, on trouve dans les propositions du fondateur d’En Marche… des menaces à peine voilées à l’égard de certains gouvernements. À commencer par la Hongrie de Viktor Orbán.

...
LIRE LA SUITE