interview
 
« L’idée dominante est que les gains de croissance permettront à chaque État de développer son modèle social »

Pour notre chercheuse Sofia Fernandes, «on comprend qu’une Europe entièrement fondée sur l’économie ne correspond pas à l’aspiration des citoyens. Mais aussi, de manière plus pragmatique, que pour faire fonctionner correctement le marché unique, il faut renforcer la cohésion sociale entre États et le rôle des partenaires sociaux. »

|   08/04/2019               |   La Croix             |   Sofia Fernandes             |   Démocratie et citoyenneté  |  Travail et affaires sociales

L’Europe sociale existe et Pascal Wespiser, patron de Gezim, une entreprise d’intérim basée en Alsace, peut en témoigner. Chaque jour, par l’entremise de sa société, quelques centaines de travailleurs français passent la frontière avec l’Allemagne, dont plus de la moitié sous statut de travailleurs dits détachés, en application d’une directive européenne instaurée en 1996.

...
LIRE LA SUITE