interview
 
“On risque d’aller vers un report du Brexit”

For our researcher Elvire Fabry, “plus que jamais, la girouette s’affole. Les probabilités des différents scénarios n’arrêtent pas de changer d’un jour à l’autre. Il y a quelques jours, la probabilité que Theresa May réussisse à faire passer son accord remontait un peu. On se disait que les Brexiters les plus durs pourraient assouplir leur position. Et là, on voit que les partisans du «no deal» sont de plus en plus nombreux dans l’opinion publique. Un sondage du cabinet ComRes en début de semaine montre qu’il gagne six points de soutien chez les Britanniques par rapport à janvier. Sans doute par lassitude, mais aussi par confiance dans leur capacité de résilience. Et on commence à douter de l’utilité d’une extension courte de trois mois.”

|   12/03/2019               |   CNEWS             |   Fabry Elvire             |   Law and institutions

Une séquence cruciale pour l’avenir du Brexit s’ouvre ce mardi 12 mars à Londres. Le Parlement britannique doit en effet voter mardi sur la seconde version du traité de retrait de Theresa May, puis mercredi sur une sortie sans accord, et enfin jeudi sur un report de la sortie, prévue le 29 mars. Selon Elvire Fabry, chercheuse senior à l’Institut Jacques Delors, c’est l’extension de la période de négociations qui est maintenant l’option numéro un.

...
LIRE LA SUITE