interview
 
Franco-italian diplomatic tensions : “Il faut absolument s’engager pour que ça ne s’envenime pas davantage.”

For Enrico Letta, “les attaques de notre gouvernement contre la France servent des enjeux de politique intérieure en Italie. Il s’agit d’un choix délibéré de la part des partis populistes au pouvoir qui, depuis qu’ils existent, ont toujours cherché un ennemi.”

For him, “c’est une diversion et cela fait partie de leur ADN. La stratégie de ces partis populistes repose sur l’identification d’un ennemi. Dans le passé, l’ennemi c’était nous, les hommes politiques issus des partis traditionnels.  Aujourd’hui, cette politique offensive s’exporte vers l’étranger. Donc Jean-Claude Juncker est présenté comme le président d’une Union européenne coupable de tous les maux. Emmanuel Macron est dépeint comme un président banquier et un Français arrogant. Quant à Angela Merkel, elle représenterait une Allemagne qui a toujours été opposée à l’Italie, etc. C’est leur discours narratif et il a fonctionné jusqu’à maintenant. Cette méthode est d’ailleurs comparable à celle employée par Donald Trump. Lorsque le président américain a des problèmes de politique intérieure, il s’en prend au Mexique, ou à la Chine. L’Italie applique la même doctrine actuellement.”

|   09/02/2019               |   L’Express             |   Letta Enrico             |   Law and institutions
...
LIRE LA SUITE