Conférence
 
Paris, 17 octobre 2016 – Réparer et préparer: l’Euro et la croissance après le Brexit
Le 17/10/2016 de .
INSCRIPTIONS
 
L’Institut Jacques Delors organise un débat autour de son rapport « Repair and Prepare: l’Euro et la croissance après le Brexit » publié en partenariat avec la Fondation Bertelsmann.
L’Institut Jacques Delors organise un débat autour de son rapport « Repair and Prepare: l’Euro et la croissance après le Brexit » publié en partenariat avec la Fondation Bertelsmann.
 
Lundi 17 octobre 2016
12h30 > 14h30
Sciences Po, amphithéâtre Erignac, 13 rue de l’Université, 75007 Paris
Inscription obligatoire: cliquez ici.

12h30 > 12h35 – Mot d’accueil 
Enrico LETTA, Président de l’Institut Jacques Delors, Doyen de l’Ecole des affaires internationales de Sciences Po Paris (PSIA)

12h35 > 12h45 – Présentation du Rapport
Henrik ENDERLEIN, Directeur du Jacques Delors Institut – Berlin

12h45 > 14h30 –   Débat autour du Rapport
•    Guillaume DUVAL, journaliste chez Alternatives Économiques
•    Pascal LAMY, Président Emeritus de l’Institut Jacques Delors
•    Enrico LETTA, Président de l’Institut Jacques Delors
•    Claire WAYSAND, Inspectrice générale des Finances

Débat avec les participants

Débat animé par Catherine CHATIGNOUX, journaliste aux Échos

Le projet d’intégration européen connaît actuellement l’une des périodes les plus difficiles de son histoire longue de 60 ans. Le vote du Brexit crée d’importantes incertitudes politiques et économiques. La croissance est toujours faible à travers le continent, alors que la dette et le chômage demeurent à des niveaux trop élevés dans de nombreux Etats membres. Le leadership politique en Europe est affaibli par la montée des partis populistes et non traditionnels.

Les mesures de stabilisation de la zone euro adoptées au cours des dernières années ne seront pas suffisantes pour protéger l’euro contre de nouvelles crises ni pour améliorer les perspectives de croissance de la zone euro. Une approche attentiste pourrait sembler commode actuellement mais s’avèrerait économiquement coûteuse et politiquement dangereuse à moyen terme. Si nous souhaitons que la monnaie commune assure la stabilité, la croissance économique et la solidité politique, nous devons nous préparer et réformer la zone euro dès maintenant.

A cette fin, un groupe de travail de haut niveau a réuni dans un rapport les meilleures idées de réforme pour l’Union économique et monétaire et les a traduites en une stratégie de réforme globale en trois piliers : i) une trousse de secours pour la zone euro ; ii) Réformes et investissement pour la croissance ; et iii) Partage des risques et partage de souveraineté.