Séminaire
 
Paris, 8 juin 2007 – L’impact des médias sur les débats européens en France
08/06/2007
 
Suite au non des français au référendum sur la constitution européenne du 29 mai 2005, Notre Europe a entrepris une étude sur le rôle d'un acteur clef de l'espace public, les médias. Déjeuner débat avec la participation de Gaëtane Ricard-Nihoul.


Lieu : Chambre de Commerce de Paris, 27 av de Friedland, 75008 Paris

Heure : vendredi 8 juin 2007 – 8h30-10h00

Présentation : Suite au non des français au référendum sur la constitution européenne du 29 mai 2005, Notre Europe a entrepris une étude sur le rôle d’un acteur clef de l’espace public, les médias.

Rarement leur action aura-t-elle été aussi décriée que lors de la campagne référendaire française de 2005 sur le traité constitutionnel. Les opposants à ce texte se sont élevés, souvent de façon véhémente, contre la façon dont la presse abordait la question. Et il semble que, dans leur ensemble, les principaux médias français ont adopté une ligne éditoriale favorable au oui, ce qui n’a pas empêché le rejet du projet de constitution. Jacques Gerstlé, spécialiste reconnu du rôle des médias nous livre l’analyse de son étude, « L’impact des médias télévisés sur la campagne référendaire française de 2005 ».

JEAN-CLAUDE KARPELES, Membre de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris et Président du Club Europe, et TOMMASO PADOA-SCHIOPPA, Ministre de l’Economie et des Finances Italien et Président de Notre Europe, ont le plaisir de vous inviter au PETIT-DEJEUNER DEBAT DU CLUB EUROPE : « L’impact des médias sur les débats européens en France : Illustration à travers la campagne référendaire française de 2005 ». 

Autour de :

  • M. Bruno CORTES, journaliste de TF1
  • Mme Gaëtane RICARD – NIHOUL, secrétaire générale de Notre Europe
  • M. Jacques GERSTLE, rédacteur de l’étude « L’impact des médias télévisés sur la campagne référendaire française de 2005 »

Contact : tmoura@ccip.fr (En raison du nombre limité de places disponibles, seules les 50 premières inscriptions seront prises en compte.)