Autres documents
 
Amplifier les signaux positifs et agir à la source
Notre Président, António Vitorino, prend position sur les principaux enjeux du Conseil européen des 18-19 mars 2016 en répondant à des questions portant sur la crise des réfugiés, l’espace Schengen, le projet d’accord UE-Turquie, le Semestre européen, les 30 ans de l’Acte unique européen et le nouveau «paquet
social ».
|   16/03/2016             |   António Vitorino             |   Europe dans le monde
Autres documents

Notre Président, António Vitorino, prend position sur les principaux enjeux du Conseil européen des 17-18 mars 2016 en répondant aux questions suivantes :

1. La crise des réfugiés va à nouveau constituer l’enjeu central du Conseil européen : quelles sont vos analyses et recommandations sur ce registre ?

2. Pensez-vous que l’espace Schengen va pouvoir être préservé malgré la crise migratoire ?

3. Que pensez-vous du projet d’accord entre l’UE et la Turquie ?

4. Ce Conseil européen va conclure la première phase du semestre européen 2016 : sur quelles priorités doit-il selon vous insister ?

5. 30 ans après la signature de l’Acte Unique européen, quelles impulsions ce Conseil européen peut-il donner pour approfondir le marché unique ?