Rapports 114
 
Faire de la transition énergétique une réussite européenne
Ce rapport, écrit par Thomas Pellerin-Carlin, chercheur, Sofia Fernandes et Eulalia Rubio, chercheures senior, et Jean-Arnold Vinois, conseiller, avec une préface de notre président fondateur Jacques Delors et de notre président Enrico Letta, identifie quatre objectifs qui peuvent contribuer à faire de l’Union de l’énergie un succès qui aidera à restaurer la confiance entre l’Europe et les Européens.
Rapports

S’il est aujourd’hui un projet qui est porteur d’une vision positive de la construction européenne, c’est bien celui de la transition énergétique. L’énergie est au fondement de la puissance de nos nations et est un élément essentiel à tous les actes de notre vie quotidienne. Si l’Europe des architectes prépare une Union de l’énergie démocratique, innovante, économiquement viable et socialement juste, elle aura su démontrer qu’elle contribue concrètement à la construction d’une Europe au service des citoyens et qu’elle montre la voie au reste du monde. Si nous échouons dans ce projet, les architectes devront laisser la place aux pompiers qui s’épuiseront à éteindre les incendies provoqués par nos erreurs passées : réfugiés climatiques, dépendance à la Russie et à l’Arabie Saoudite, aggravation de la pauvreté énergétique, faillite des fournisseurs d’énergie qui n’auront pas su adapter leur stratégie.

L’Union de l’énergie, que nous appelons de nos vœux depuis 2010 et qui est aujourd’hui pleinement portée par le Président Juncker, est un projet ambitieux qui peut déjà s’appuyer sur les succès engrangés par l’Union européenne. Le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris renforce d’autant plus le leadership européen et nous permet d’attirer en Europe les innovateurs et les investisseurs qui ont déjà compris l’opportunité que représente la transition énergétique.

Ce Rapport, écrit par Thomas Pellerin-Carlin, chercheur, Sofia Fernandes et Eulalia Rubio, chercheures senior, et Jean-Arnold Vinois, conseiller, avec une préface de notre président fondateur Jacques Delors et de notre président Enrico Letta, identifie clairement quatre objectifs qui peuvent contribuer à faire de l’Union de l’énergie un succès qui aidera à restaurer la confiance entre l’Europe et les Européens.
– Premièrement, la démocratie doit être au cœur de la gouvernance de l’Union de l’énergie. Cela passe par des mécanismes permettant une participation plus directe des citoyens, des élus locaux et de la société civile aux grands choix qui structurent les stratégies énergétiques nationales et européenne.
– Deuxièmement, l’Europe doit mettre en place une véritable politique industrielle fondée sur l’innovation pour faire de nos entreprises les leaders mondiaux de l’énergie propre.
– Troisièmement, les arbitrages d’investissement public et privé doivent intégrer pleinement les objectifs de la transition énergétique.
– Quatrièmement, l’Union de l’énergie doit être au service d’une transition énergétique juste qui passe par un « Pacte Social pour la Transition Énergétique » qui veille à créer des emplois pour nos jeunes et éradiquer la pauvreté énergétique.

L’absence de progrès sur la voie d’une Union de l’énergie coûterait très cher aux citoyens et à notre idéal d’une Europe démocratique, prospère, sociale, et unie dans la diversité.