Policy Paper 206
 
L’Europe devrait-elle dépenser davantage pour la diplomatie, le développement et la défense ?
Combien l'Allemagne doit-elle dépenser pour la politique étrangère et de sécurité ? C'est l'une des questions au centre du débat des élections allemandes. Une proposition vise à atteindre 3% du PIB de chaque pays européen consacré à la diplomatie, au développement et à la défense.
|   18/09/2017             |   Nicole Koenig   |   Jörg Haas             |   Economie et finance
Policy Paper

Combien l’Allemagne doit-elle dépenser pour la politique étrangère et de sécurité ? C’est l’une des questions au centre du débat des élections allemandes. Une proposition vise à atteindre 3% du PIB de chaque pays européen consacré à la diplomatie, au développement et à la défense.

Ce Policy paper par Nicole Koenig, chercheur senior au Jacques Delors Institut – Berlin, et Jörg Haas, chercheur associé au Jacques Delors Institut – Berlin, montre que les États membres de l’UE sont loin de l’objectif des 3% et que leurs profils de dépenses sont très divers. Afin de renforcer la contribution de l’UE à la sécurité collective, les États membres ont deux options : dépenser plus au niveau national ou dépenser mieux grâce à la coopération et aux économies d’échelle. Nicole Koenig et Jörg Haas montrent que les deux options ont leurs limites et recommandent de les mettre en œuvre en parallèle.