Autres documents
 
L’Europe face au défi de sa défense : entre réalisme et responsabilité
Le 29 juin 2017, nous avons organisé, en partenariat avec la Mission Lille Eurométropole Défense Sécurité et le Corps de Réaction Rapide – France, sous le haut patronage de la Ministre des armées, un colloque sur l’avenir de l’Europe de la Défense dans le cadre des Ateliers de la Citadelle.
|   03/07/2017             |   Luc Vincent             |   Europe dans le monde
Autres documents
Selon leur situation géographique, les États membres de l’Union se focalisent sur différentes perceptions de la menace. Pour certains, la menace immédiate et existentielle à leur sécurité est la Russie. Pour d’autres, le terrorisme islamiste est la première considération sécuritaire à laquelle l’Europe doit répondre. Ces deux visions offrent plusieurs types de réponses qui peuvent s’avérer parfois divergentes, notamment sur la question de la coopération avec la Russie. Le défi européen est de faire en sorte que celles-ci ne s’affrontent pas et ne limitent pas la coopération des Européens sur ces enjeux sécuritaires. Ainsi le Conseil européen de juin 2017 a décidé de créer un Fonds européen de la défense et formulé des propositions sur l’orientation de la défense européenne qui nourrissent la réflexion engagée sur la future orientation de l’Union à 27. Après une stagnation du débat pendant près d’une décennie, la défense européenne est relancée. Quels sont les pistes à suivre et les écueils à éviter ?
Dans cette synthèse, Luc Vincent, assistant de recherche à l’Institut Jacques Delors, reprend les différents éléments et points de vue exposés lors du colloque sur l’avenir de l’Europe de la Défense organisé le 29 juin 2017 par l’Institut Jacques Delors, en partenariat avec la Mission Lille Eurométropole Défense Sécurité et le Corps de Réaction Rapide – France, sous le haut patronage de la Ministre des armées, dans le cadre des septièmes Ateliers de la Citadelle.