Autres documents
 
L’UE et son voisinage : comment stabiliser l’arc de crise ?
L’instabilité croissante du voisinage de l’UE est une préoccupation majeure à la fois des gouvernements nationaux et des dirigeants politiques européens. Comprendre les turbulences du voisinage exige de mobiliser des expertises variées qui permettent d’avoir une approche globale des défis actuels.
|   01/12/2017             |   Elvire Fabry   |   Natalia Martin   |   Luc Vincent             |   Europe dans le monde
Autres documents
L’instabilité croissante du voisinage de l’Union européenne est une préoccupation majeure à la fois des gouvernements nationaux et des dirigeants politiques européens. L’effondrement de plusieurs pays de la région méditerranéenne, l’afflux de réfugiés, le développement de réseaux terroristes menaçant les Européens d’attaques meurtrières, les conflits gelés dans le voisinage oriental et les relations difficiles avec la Russie ont un impact profond sur toute l’UE. Comprendre les turbulences du voisinage exige de mobiliser des expertises variées qui permettent d’avoir une approche globale des défis actuels.

À cette fin, l’Institut Jacques Delors a réuni chercheurs, praticiens et responsables politiques de différents horizons pour débattre des moyens nécessaires à la stabilisation du voisinage de l’Union lors de la septième édition de son Forum européen des Think Tanks. Consacrée à l’UE et son voisinage, ce forum s’est tenu à Valette, les 27 et 28 février 2017, avec le soutien de la Présidence maltaise du Conseil de l’UE. (programme en annexe). Cette synthèse, écrite par Elvire Fabry, chercheuse senior à l’Institut Jacques Delors, Natalia Martin et Luc Vincent, assistants chercheurs à l’Institut Jacques Delors, reprend les principaux éléments de cette réflexion collective amorcée avec Enrico Letta, président de l’Institut Jacques Delors, et Joseph Muscat, Premier ministre maltais et menée ensuite sous la règle de Chatham House.