Autres documents
 
L’accord UE/Royaume-Uni : beaucoup de bruit pour (presque) rien ?
Adopté suite à une démarche unilatérale de Cameron et grâce à la bonne volonté manifestée par ses homologues, l'accord entre l’UE et le Royaume-Uni contient des rappels et ajustements qu’il faut mettre en perspective. Tel est l’objet du Mot d’Y. Bertoncini, A. Dauvergne et A. Vitorino.
Autres documents
Adopté suite à une démarche unilatérale de Cameron et grâce à la bonne volonté manifestée par ses homologues, le récent accord entre l’Union européenne (UE) et le Royaume-Uni (RU) contient nombre de rappels et d’ajustements qu’il convient de mettre en perspective d’un point de vue à la fois politique et juridique.

Tel est l’objet de ce Mot d’Yves Bertoncini, Alain Dauvergne et António Vitorino qui se concentre sur trois éléments clés :
1. L’accord UE-RU contient nombre de rappels utiles à l’attention des « Eurosceptiques », mais aussi de l’ensemble des Européens ;
2. L’accord UE-RU contient quelques « réformes » substantielles, dont la mise en œuvre appelle à la vigilance ;
3. L’accord UE-RU ne devrait avoir qu’un impact limité sur la construction européenne.

La conclusion de l’accord UE-RU présente au final un avantage majeur : celui de permettre aux Européens et à leurs dirigeants d’en revenir aux autres défis pressants qu’ils doivent affronter ensemble, notamment la crise des réfugiés et la menace terroriste, défis beaucoup plus déterminants pour le futur de l’UE et le bien-être de ses citoyens.