Policy Paper 207
 
Les crises démocratiques dans l’Union européenne : vers de « nouvelles frontières »
La démocratisation de l’UE est en progrès constant, mais la crise économique et financière, l’évolution de la mondialisation et la montée en puissance de nouveaux réseaux de communication ont conduit à mettre à l’épreuve les systèmes politiques européens et l'UE.
|   14/11/2017             |   Yves Bertoncini             |   Démocratie et citoyenneté
Policy Paper

Les crises affectant de nombreuses démocraties européennes ont des racines à la fois conjoncturelles et structurelles, nationales et internationales. La démocratisation de l’Union européenne est en progrès constant, mais la crise économique et financière, l’évolution de la mondialisation et la montée en puissance de nouveaux réseaux de communication ont conduit à mettre à l’épreuve les systèmes politiques européens. Dès lors qu’elle repose en grande partie sur les démocraties nationales, l’UE est elle aussi affectée par le mouvement de déstabilisation en cours. Par ailleurs, la construction européenne est également soumise à une demande populaire accrue de transparence et de participation. Pour autant, il semble important de bien distinguer déficit de popularité et déficit démocratique, mais aussi de mettre en évidence les divisions entre les peuples européens comme élément d’une crise politique, davantage que démocratique.
Dans ce Policy Paper, Yves Bertoncini, président du Mouvement Européen France et consultant « Affaires européennes », met en avant le fait que les démocraties nationales sont déstabilisées par une triple crise de légitimité, tout en expliquant que le déficit démocratique de l’UE n’est pas un horizon indépassable et qu’il convient de s’unir dans la diversité.

Ce Policy Paper a été écrit dans le cadre du Vision Europe Summit 2017.
Vision Europe est un consortium de think tanks et de fondations qui se sont regroupés en 2015 pour se pencher sur certains des défis les plus urgents pour les politiques publiques en Europe.
Les autres organisations qui participent à Vision Europe sont Bertelsmann Stiftung (Allemagne), Bruegel (Belgique), Calouste Gulbenkian Foundation (Portugal), Chatham House (RU), Compagnia di San Paolo (Italie), The Finnish Innovation Fund Sitra (Finlande) et CASE – Center for Social and Economic Research (Pologne).
Retrouvez plus d’informations sur le projet sur le site: www.vision-europe-summit.eu et suivez-le sur Twitter : #VisionEurope.