Autres documents
 
Plus forts ensemble – même à 27 !
L'organisation d’un "sommet à 27" à Bratislava prend acte de la volonté britannique de quitter l’UE. Celui-ci devrait amorcer un processus de régénération de la construction européenne en insistant notamment sur son identité commune dans la mondialisation.
|   16/09/2016             |   Yves Bertoncini   |   Enrico Letta             |   Démocratie et citoyenneté
Autres documents

L’organisation d’un « sommet à 27 » à Bratislava prend acte de la volonté britannique de quitter l’UE et constitue une étape décisive dans l’expression du désir d’union des autres pays membres. Ce sommet a vocation à amorcer un processus de régénération de la construction européenne en soulignant à la fois ce qui fonde l’identité commune des Européens dans la mondialisation et ce qu’ils ont intérêt à mieux faire ensemble, notamment en matière de sécurité collective.

Tel est l’objet de ce Mot d’Yves Bertoncini et Enrico Letta, qui se concentre sur trois éléments :
1. Ranimer le désir d’union : le début d’un processus
2. Mieux vivre ensemble dans la mondialisation
3. Affirmer que l’union fait la force face aux menaces

Cette Tribune a également publiée sur EurActiv.com et HuffintonPost.fr