Autres documents
 
« Schengen » : course contre la montre ou jeu de dupes ?
La crise de l’espace Schengen est une crise de solidarité, mais surtout de confiance. Elle donne lieu à une course contre la montre, dont l’issue doit permettre de renforcer "Schengen". Tel est l’objet de ce Mot d’Y. Bertoncini et A. Vitorino.
|   26/01/2016             |   Yves Bertoncini   |   António Vitorino             |   Europe dans le monde
Autres documents

La crise de l’espace Schengen est une crise de solidarité, mais surtout une crise de confiance, entre des copropriétaires qui ne souhaitent pas quitter leur maison commune. Elle donne lieu à une course contre la montre entre retour des contrôles aux frontières nationales et européanisation des contrôles aux frontières extérieures, dont l’issue doit permettre de renforcer « Schengen ». Tel est l’objet de ce Mot d’Yves Bertoncini et António Vitorino structuré autour de 3 idées principales :

1. Face à la crise migratoire : une solidarité au forceps, une défiance persistante
2. Face à la menace terroriste : une solidarité instinctive, une confiance à construire
3. Une crise de copropriétaires à dénouer ce printemps… ou à l’horizon 2018

Ils concluent que la course contre la montre engagée entre contrôles aux frontières nationales et européennes serait un jeu de dupes si elle occultait que l’essentiel pour les Européens est d’agir bien au-delà des frontières, afin de s’attaquer à la source aux conflits engendrant un afflux massif de réfugiés et des foyers terroristes.