Policy Paper 170
 
UE – Russie : dépasser les rivalités ?
Ce policy paper de Cyrille Bret et de Florent Parmentier sur les relations UE-Russie appelle à résister à la tentation de viser une Ostpolitik apaisante, un "reset" illusoire, ou un conflit avec le principal rival et partenaire de l’UE sur le continent.
|   07/07/2016             |   Cyrille Bret   |   Florent Parmentier             |   Europe dans le monde
Policy Paper
L’Union européenne doit se doter d’une véritable « politique russe », qui lui permette de renforcer la cohésion des États membres face à la Russie et de promouvoir ses intérêts en Russie.
Dans leur policy paper, Cyrille Bret, maître de conférences à Sciences Po et Florent Parmentier, maître de conférences à Sciences Po et chercheur-associé au Centre de géopolitique de HEC, appellent à résister à la tentation de viser une Ostpolitik apaisante, un « rédemarrage » illusoire, ou un conflit avec le principal rival et partenaire de l’UE sur le continent.

La doctrine européenne doit reposer sur une identification précise, dépassionnée et réaliste des rivalités structurelles des deux ensembles géopolitiques. L’Europe doit solder le passé avec la Russie en dépassant la condescendance, tenir le rapport de force avec la Russie quand celle-ci le provoque et enfin proposer un programme de travail crédible et sans illusions pour que les rivalités inévitables n’évincent pas les partenariats nécessaires.

Cyrille Bret et Florent Parmentier formulent trois séries de recommandations :

1. Pour prévenir la déstabilisation dans le voisinage UE-Russie

2. Pour renforcer les espaces de dialogue et de concertation

3. Pour préparer des convergences économiques