Décryptage
 
Comment réussir des consultations citoyennes sur l’Europe à l’ère numérique ?
D'avril à octobre 2018 se tiennent, dans vingt-sept pays de l'UE, des consultations citoyennes. Emmanuel Macron en avait fait une de ses promesses de campagne : organiser des débats partout en Europe pour mobiliser les citoyens dans une grande discussion autour de la refondation de l’Europe. Comment utiliser les outils numériques pour organiser au mieux ces consultations ?
|   07/05/2018             |   Jan Krewer             |   Démocratie et citoyenneté
Décryptage

Les outils de participation citoyenne tels que les plateformes de consultation apparues avec le numérique suscitent des espoirs importants pour revitaliser la démocratie en Europe. Si l’organisation d’une unique consultation en ligne reste limitée par la barrière de la langue, une forme de discussion commune, sur les mêmes sujets et dans plusieurs langues, semble aujourd’hui réaliste.

La proposition de « désintermédier » la relation entre les citoyens et la politique résonne d’ailleurs avec le sentiment de dépossession et la crise de confiance dont certains résultats d’élections en Europe ont encore pu témoigner récemment. Elle peut également être lue comme une formidable opportunité de rapprocher les citoyens des lieux de décision et des institutions européennes.

Quelles sont les leçons que l’on peut tirer des expériences menées en France avec les outils de discussion en ligne pour l’organisation d’une consultation citoyenne en Europe ? Dans ce décryptage, Jan Krewer, secrétaire général adjoint du Conseil national du numérique, réfléchit aux promesses mais aussi aux limites des outils numériques pour cet exercice, en dépassant les dimensions techniques de la question.