Rapports
 
De la Communauté européenne de l’énergie à l’Union de l’énergie – Une nouvelle proposition politique
Se fondant sur la proposition de Jacques Delors d'une Communauté européenne de l'énergie, ce rapport de S. Andoura et J.A. Vinois tente d’émettre des idées novatrices et de définir des domaines d’action prioritaires pour créer une Union de l’énergie.
Rapports

Le nouveau concept d’Union de l’énergie, qui a été soutenu par les nouveaux dirigeants européens, sans lui donner toutefois de contenu concret, ouvre un débat plus large sur les futurs défis à relever dans le domaine de l’énergie.

En 2010, l’Institut Jacques Delors a lancé une étude approfondie de la future politique énergétique européenne fondée sur la proposition politique de Jacques Delors d’une «?Communauté européenne de l’énergie. Cette proposition a suscité un large débat avec les divers acteurs du secteur de l’énergie?: publics, privés, société civile, locaux, nationaux et européens, mais aussi au-delà.

Quatre ans plus tard, l’adoption du paquet énergie-climat 2030 par le Conseil européen et le début d’un nouveau cycle institutionnel et politique de l’UE en 2014 sont l’occasion d’évaluer l’état d’avancement de la politique énergétique européenne et d’identifier les nouvelles mesures nécessaires pour parvenir au niveau souhaité d’intégration européenne et profiter de tous ses avantages.

Dans ce contexte, le présent rapport de Sami Andoura et Jean-Arnold Vinois, introduit par Jacques Delors, examine l’évolution de la politique énergétique européenne de 2007 à 2014, notamment les développements les plus récents et l’adoption d’un nouveau paquet énergie-climat 2030 de l’UE. Les forces et faiblesses de la politique énergétique européenne sont identifiées et analysées dans le cadre de trente constats.

Partant de la conclusion que l’actuelle politique énergétique européenne nécessite des mesures supplémentaires, le rapport propose trois objectifs clés à remplir en priorité pour parvenir à une politique énergétique européenne globale. Il émet dix grandes recommandations et suggère des solutions concrètes, des instruments politiques et des cadres institutionnels à mettre en œuvre à court terme dans le cadre du nouveau cycle institutionnel de l’UE.

Enfin, il tente d’émettre des idées novatrices et de définir des domaines d’action prioritaires pour créer une Union de l’énergie ambitieuse et source d’inspiration et en faire un pilier de la solidarité entre les États membres au sein de l’Union européenne et au-delà.

Ce Rapport est également disponible en anglais et en allemand.