Autres documents
 
Des propositions de réformes pour la zone euro
Cette Tribune de Jacques Delors et Henrik Enderlein se base sur les principales conclusions du rapport du groupe Tommaso Padoa-Schioppa. Elle reprend les éléments d'analyse d’un article des deux auteurs publié par le quotidien allemand Die Zeit.
|   14/12/2012             |   Jacques Delors   |   Henrik Enderlein             |   Economie et finance
Autres documents
Cette Tribune de Jacques Delors, président-fondateur de Notre Europe – Institut Jacques Delors et Henrik Enderlein, chercheur associé à Notre Europe – Institut Jacques Delors et coordinateur du groupe Tommaso Padio-Schioppa, se base sur les principales conclusions du rapport de ce groupe « Parachever l’euro – Feuille de route vers une union budgétaire en Europe« .

Les deux auteurs estiment qu’il faut s’interroger de manière pragmatique sur les mesures supplémentaires à prendre vers l’intégration pour que l’euro puisse fonctionnement correctement. Ils proposent d’une part l’achèvement du marché intérieur et d’autre part des mesures visant à compenser les disparités conjoncturelles à l’intérieur de la zone euro.

Un autre défi de taille à relever concerne l’équilibre à trouver entre une politique monétaire unique et des politiques budgétaires nationales au sein d’une union monétaire. Pour cela, ils proposent un « fédéralisme par exception » pour la zone euro et la création d’une Agence européenne de la dette (AED).

Il est donc vital et urgent de consolider l’Union économique et monétaire (UEM) par des réformes à effet rapide et un compromis politique sur la souveraineté partagée dans la zone euro.

Cette Tribune reprend les éléments d’analyse d’un article des deux auteurs publié par le quotidien allemand Die Zeit.