Autres documents
 
Discours de Jacques Delors à la conférence des Instituts Européens de Statistiques
Dans cette allocution du 13 septembre 2004, Jacques Delors s'interroge sur l'évolution de l'Union face à l'élargissement et sur les contradictions inhérentes aux différentes visions de l'Europe dans les domaines économique et social.
|   14/09/2004             |   Jacques Delors             |   Droit et institutions
Autres documents
Discours de Jacques Delors à la conférence des Instituts Européens de Statistiques
Je suis heureux de cet échange avec vous qui avez l »importante mission de fournir les bases et les données de la connaissance dans tous les domaines où il ne peut y avoir de délibération politique sérieuse sans une statistique de qualité. Il vous est d »ailleurs beaucoup demandé, peut-être trop, pensent certains d »entre vous.
La recherche de la fiabilité est une exigence. Mais vous devez faire face aussi à l’extension des champs couverts, qu’il s »agisse de l’élargissement de l’Union Européenne, de l »Union Économique et Monétaire, de la mise en oeuvre de la stratégie de Lisbonne, de la politique de l’environnement, ….
Selon les priorités des uns ou des autres, vous recevez des doléances de ceux qui voudraient que la priorité soit mise davantage sur les statistiques monétaires, sur la mesure du développement social, ou encore, sur les indicateurs structurels dont on sait les difficultés d »interprétation.
Vous vous réunissez précisément pour échanger vos évaluations et livrer les derniers résultats de vos recherches. Mais, vous n »oubliez pas -non plus- les problèmes liés à la nécessaire indépendance des instituts statistiques, aux moyens humains et financiers nécessaires pour la réussite de votre mission et aussi le fonctionnement du Service Statistique Européen par rapport aux institutions de l’Union et aux processus de décision.
Je n »ai pas la compétence suffisante pour apporter une contribution utile à votre réflexion et vos travaux. Je vous propose donc de livrer, à notre débat, quelques remarques plus générales sur l’avenir de l »Union.
Les questions concernant l’avenir de la construction européenne sont graves et multiples. Pour ce soir, je me concentrerai sur deux d »entre elles :
La Grande Europe, à vingt-cinq et demain, à plus de trente, accomplira-t-elle une mutation radicale par rapport à la Communauté qui a déjà beaucoup évolué depuis cinquante ans ?
Comment surmonter les contradictions qui apparaissent entre les diverses conceptions de l’Europe, dans les domaines économique et social ?