Autres documents
 
Élections allemandes : dernier scrutin pour faire l’Europe
Après les législatives du 24 septembre outre-Rhin, l’horizon politique européen sera entièrement dégagé pour entreprendre des initiatives d’envergure, si la future coalition le permet.
|   20/09/2017             |   Sébastien Maillard             |   Démocratie et citoyenneté
Autres documents
Les élections législatives allemandes approchent, sans faire grand bruit. Contrairement à la présidentielle française, qui fut pour les électeurs un choix de destin, le scrutin outre-Rhin paraît, sauf énorme surprise de dernière minute, gagné d’avance pour Angela Merkel, qui a mené une campagne sobre et brève. À en croire le dernier Eurobaromètre, ce scrutin survient à un moment où l’opinion publique allemande en faveur de l’Europe est des plus favorables. Mais l’Europe a été un non-sujet de campagne. Comment alors permettre une relance franco-allemande de l’Europe au lendemain de ces élections ?
Dans cette tribune, Sébastien Maillard, directeur de l’Institut Jacques Delors, nous montre qu’après les législatives du 24 septembre outre-Rhin, l’horizon politique européen sera entièrement dégagé pour entreprendre des initiatives d’envergure, si la future coalition le permet.
Cette tribune est également disponible en allemand.