Policy Paper 202
 
France et Allemagne, fers de lance d’une Union de la sécurité et de la défense ?
Malgré la vision commune de la France et de l'Allemagne d’une Union de la sécurité et de la défense, seules des mesures prudentes ont pour l'instant été engagées. Ce Policy paper propose des étapes progressives vers une Union de la sécurité et de la défense plus ambitieuse. 
|   26/07/2017             |   Nicole Koenig   |   Marie Walter-Franke             |   Droit et institutions
Policy Paper
La Politique de sécurité et de défense commune (PSDC) est devenue l’un des domaines les plus dynamiques de l’intégration européenne. La déstabilisation du voisinage de l’UE, le Brexit et l’incertitude sur le partenariat transatlantique en matière de sécurité ont servi d’éléments moteurs importants à cette revitalisation. La France et l’Allemagne avaient réagi en diffusant une vision commune d’une Union de la sécurité et de la défense. Toutefois, la PSDC est un domaine souvent caractérisé par un décalage entre la vision et l’action.
Dans ce Policy paper, Nicole Koenig, chercheure senior, et Marie Walter-Franke, chercheure associée à notre bureau en Allemagne, le Jacques Delors Institut – Berlin, proposent une analyse prudente de la fenêtre d’opportunité existante, en se fondant sur deux questions.
  • Tout d’abord, la condition nécessaire pour un approfondissement de l’intégration en matière de défense, à savoir un leadership franco-allemand, est-elle remplie ?
  • Deuxièmement, est-elle une condition suffisante pour le développement d’une Union de la sécurité et de la défense ambitieuse ?
Cette analyse des nouveaux éléments moteurs et des anciennes contraintes offre un bilan mitigé. Malgré la convergence stratégique existante entre l’Allemagne et la France, des différences durables persistent en termes de culture politique et de perception du public. De plus, tous les États membres de l’UE ne sont pas prêts à suivre une initiative franco-allemande. Cette évaluation mitigée explique pourquoi l’UE n’a jusqu’à présent engagé que des mesures prudentes en faveur d’une Union européenne de la sécurité et de la défense. 
En tenant compte de l’équilibre entre éléments moteurs et contraintes, ce Policy paper propose des étapes progressives vers une Union de la sécurité et de la défense plus ambitieuse.