Rapports
 
La solidarité énergétique en Europe : de l’indépendance à l’interdépendance
Dans le cadre des réflexions autour d’une Communauté européenne de l'énergie proposée par J. Delors, S. Andoura analyse le rôle de la solidarité dans le développement d'une politique énergétique européenne et formule des recommandations pour l'avenir.
|   31/07/2013             |   Sami Andoura   |   Jacques Delors             |   Energie et environnement
Rapports

Notre Europe – Institut Jacques Delors poursuit une réflexion de fond sur l’avenir de la politique énergétique européenne, en développant la proposition mise en avant par Jacques Delors d’une «?Communauté européenne de l’énergie?». La solidarité y tient une place de premier plan et pourrait à terme être l’un des moteurs du développement d’une politique européenne de l’énergie.

Tout en restant réaliste sur ce qu’il est possible dans le cadre existant, cette Étude poursuit trois objectifs. Il s’agit dans un premier temps de replacer l’enjeu de solidarité énergétique dans son contexte historique européen et d’évaluer la portée de la clause de solidarité à l’échelle de l’Europe de l’énergie en analysant sa mise en œuvre dans le cadre existant. Il s’agit ensuite de mettre en perspective quelques domaines d’action clés, pour lesquels divers mécanismes inscrivent la solidarité dans les fondements de la nouvelle politique énergétique européenne et enrichissent son fonctionnement.

Enfin, cette Étude propose quelques pistes ambitieuses et prospectives pour que les Européens renforcent leur capacité d’action collective en mutualisant davantage leurs forces et leurs faiblesses dans les cinq domaines suivants?: la solidarité face aux crises et la sécurité d’approvisionnement interne?; la solidarité à l’extérieur des frontières de l’UE (diversification et partenariats)?; la solidarité dans l’optimisation des ressources énergétiques au sein de l’UE?; la solidarité financière?; et la solidarité pour l’accès de tous à l’énergie.