Policy Paper 199
 
L’avenir du budget européen : quelles incidences du Livre blanc sur l’avenir de l’UE et ses finances ?
Dans son récent Livre blanc, la Commission européenne décrit divers scénarios pour l’avenir de l’intégration européenne. Afin de contribuer au débat actuel, ce Policy Paper décrit les incidences de chacun des scénarios sur le budget communautaire.
|   27/06/2017             |   Jörg Haas   |   Eulalia Rubio             |   Economie et finance
Policy Paper

Dans son « Livre blanc sur l’avenir de l’Europe », la Commission européenne présente différents scénarios pour l’avenir de l’intégration européenne et imagine ce à quoi l’UE pourrait ressembler d’ici 2025. Dans ce Policy Paper, Eulalia Rubio, chercheur senior à l’Institut Jacques Delors, et Jörg Haas, chercheur à notre bureau en Allemagne, le Jacques Delors Institute – Berlin, discutent des implications de ces différents scénarios  pour le budget de l’UE.

• Poursuivre le chemin de réforme actuel tout en adaptant le budget marginalement (scénario 1) ne fonctionnera probablement pas. Les dépenses prévues pour les nouvelles priorités stratégiques combinées à la baisse des revenus après Brexit signifient que les 27 États membres de l’UE devrait accepter des contributions plus élevées ou réduire les ambitions de l’UE.

Recentrer le budget pour soutenir uniquement le marché unique (scénario 2) ne serait pas forcément synonyme de baisse de budget. Il faudrait non seulement préserver les quatre libertés, mais aussi financer la recherche, l’infrastructure et la convergence.

Une UE « différenciée » où certains États membres souhaitent faire plus ensemble (le scénario 3) devrait dépendre encore plus de mécanismes financiers placés hors budget de l’UE, en particulier pour mettre en place des opérations militaires conjointes et pour financer une UEM plus résiliente .

Une UE qui fait progresser l’intégration dans certains domaines et renvoie d’autres compétences aux États membres (scénario 4) devrait dépenser davantage pour la migration et la défense tout en réduisant les dépenses consacrées aux dépenses agricoles et de cohésion dans les pays riches.

Une UE qui facilite l’intégration dans tous les domaines politiques (scénario 5) nécessiterait non seulement un budget considérablement plus important pour répondre aux besoins de la zone euro, mais devrait également réviser ses processus budgétaires, sa gouvernance et son système de financement.

Le Livre blanc sur l’avenir de l’Europe est disponible ici.