Policy Paper
 
Le Cadre Stratégique Commun : quelle valeur ajoutée pour le développement rural ?
Le Cadre stratégique commun récemment proposé par la Commission européenne prévoit une meilleure coordination de cinq fonds communautaires qui représenteront 42% du budget 2014-2020. Ce Policy Paper revient sur l’architecture, la valeur ajoutée et les incertitudes qu’il comporte pour la politique de développement rural de l’UE.
Policy Paper

En octobre 2011, dans le cadre des discussions sur la prochaine programmation financière, la Commission européenne a proposé un Cadre stratégique commun à cinq fonds qui représenteront 42% du budget 2014-2020 (FEDER, FSE, Fonds de cohésion, FEADER et FEAMP).

Ce Policy Paper analyse cette proposition qui vise simultanément à faciliter la gestion des programmes pour les porteurs de projet, à inciter les Etats et les régions à mieux coordonner leurs politiques et à concrétiser l’application de la Stratégie Europe 2020. D’un point de vue macroéconomique, il vise à insuffler au sein de l’UE une nouvelle approche du développement, s’appuyant sur les atouts locaux et sur la réalité fonctionnelle des territoires plutôt que sur les catégories devenues obsolètes : rural vs urbain ; industries et services vs secteur primaire. 

Le développement des zones rurales devrait particulièrement bénéficier de cette réforme, en lui évitant l’actuel éparpillement des mesures qui lui sont destinées au sein du 2nd pilier de la PAC (Feader) et de la politique de cohésion. Cependant, avant d’être mise en œuvre, la nouvelle architecture suscite de nombreuses questions qui devront trouver des réponses pour garantir son efficacité.

Ce Policy Paper repose en partie sur les conclusions d’une conférence organisée par Notre Europe et Europuls au Parlement européen le 22 novembre 2011.