Autres documents
 
«Le Traité de Lisbonne, un an après. Innovations institutionnelles et potentialités politiques »
Note de Gaëtane Ricard-Nihoul et Nicolas Leron pour la Fondation Jean Jaurès
|   25/02/2011             |   Gaëtane Ricard-Nihoul             |   Droit et institutions
Autres documents

Note de Gaëtane Ricard-Nihoul et Nicolas Leron pour la Fondation Jean Jaurès.

Le Traité de Lisbonne a passé le cap de sa première année. Cette note trace, à grandes lignes, un premier bilan des innovations institutionnelles et du nouvel équilibre des pouvoirs ainsi crée. L’enjeu majeur se concentre désormais sur la politisation de l’Union et de ses institutions, seule réponse possible au déficit de légitimité.

Après neuf longues années d’un accouchement difficile, le Traité de Lisbonne est entré en vigueur il y a un peu plus d’un an. Les réformes institutionnelles, nombreuses et importantes, modifient l’équilibre des pouvoirs au cœur de l’Union. Le Conseil européen et la méthode intergouvernementale qui va de pair s’affirment, le Parlement monte en puissance et se pose de plus en plus en contrepoids du Conseil, la Commission semble affaiblie et se cherche un nouveau rôle.

Lire la suite