Autres documents
 
Le troisième acte de l’histoire européenne
Ce texte est un résumé des chapitres 4 et 5 de "Ho imparato" d’Enrico Letta, éditions Il Mulino, 2019.
|   18/02/2019             |   Enrico Letta             |   Démocratie et citoyenneté
Autres documents

L’Europe, comme chacun d’entre nous, fait face à une période que les historiens décriront comme le « tournant ». Au terme de cette phase décisive, rien ne sera plus comme avant, tant pour nos pays que pour notre destin commun. L’Union européenne est épuisée, non pas par une guerre à proprement parler, mais par des événements exogènes, dont la portée est comparable à celle des dommages engendrés par un conflit. Pendant dix ans, elle a subi les conséquences d’une crise économique profonde, ayant ébranlé les fondements de notre modèle de développement, érodé les paradigmes de notre système de protection sociale, et conditionné radicalement les mouvements politiques et le fonctionnement de la démocratie. L’Union a connu de belles réalisations, allant de l’Euro à une gestion globale de la politique monétaire grâce au whatever it takes de Mario Draghi, mais avec un processus d’intégration encore partiel, incomplet, dépourvu de légitimité politique et démocratique. Elle a enduré cinq ans de crise migratoire, donnant à l’opinion publique l’image de milliers de morts dans la mer Méditerranée, de plusieurs kilomètres de files le long des nouvelles frontières tracées dans l’urgence au fil barbelé, et de photos de famille de Conseils européens consécutifs, tous majoritairement incapables de trouver des solutions en mesure de concilier intégration et sécurité, humanité et consensus. L’Union est vieillissante, confuse, et divisée.

Cinq événements majeurs sont à venir en 2019 : le Brexit, les élections européennes, le renouvellement concomitant de toutes les fonctions décisionnelles à la tête des différentes institutions européennes y compris à la Commission et le rapport possiblement modifié entre l’Allemagne et les autres États membres.

Ainsi, au-delà des excès d’une rhétorique emphatique qui s’est révélée disproportionnée à de trop nombreuses reprises par le passé, 2019 sera indéniablement propice à des scénarios inédits. Comment nous y préparer ? De quelle manière les classes dirigeantes et les peuples européens peuvent-ils faire face à ces défis sans renoncer aux réalisations les plus importantes de l’histoire européenne ?