Autres documents
 
Les implications financières de l’élargissement et des réformes des politiques de l’UE
Séminaire organisé par The European Policy Centre et par Notre Europe, Bruxelles, 18 avril 2002.
|   18/04/2002             |               |   Droit et institutions
Autres documents

AVANT-PROPOS

Le 18 avril 2002, Notre Europe et The European Policy Centre réunissaient à Bruxelles une vingtaine d’experts pour essayer de dresser l’état des savoirs sur les perspectives budgétaires d’une Union élargie.

Bien que riche et fourni, le débat n’était bien évidemment pas conclusif, et le départ de ses organisateurs nous a conduit à différer la publication de son compte-rendu. Les accords de Bruxelles, puis de Copenhague, en fin 2002, venaient ensuite renouveler de façon importante cette problématique budgétaire et risquer de rendre caducs les matériaux du séminaire d’avril.

Marjorie Jouen a accepté de reprendre ces matériaux et de les actualiser à la lumière des conclusions des Conseils européens de Bruxelles et Copenhague. Elle en tire la conviction que, dans un contexte désormais bouleversé par la conclusion des négociations avec dix pays candidats, les modifications du contexte budgétaire créent les conditions de ce qu’elle appelle un big bang. Si cette conclusion n’engage aucunement les autres participants au séminaire, elle est suffisamment argumentée pour intéresser les lecteurs des travaux de Notre Europe.

C’est dans cet esprit que nous publions Aujourd’hui cette réflexion, ainsi que la note de Lluis Navarro introductive au séminaire, à laquelle elle se réfère.