Décryptage
 
Les mots de la campagne : le nationalisme
« Les mots de la campagne » est une série mensuelle de publications produite en partenariat par le Groupe d’Etudes Géopolitiques (GEG) de l’École Normale Supérieure (Ulm) et l’Institut Jacques Delors. Elle propose des décryptages sur des mots-clés susceptibles de structurer la campagne des élections européennes à venir.
Décryptage

Des notions comme populisme, nationalisme, progressisme ou souverainisme dessinent aujourd’hui les lignes de force d’un véritable champ de confrontations politiques. Ces termes, qui ont tous une longue histoire, restent aujourd’hui encore en construction permanente et les débats qui les concernent sont nombreux : débats historiques sur leur origine et leur évolution sémantique ; interrogations sur leur place dans la construction de nouveaux narratifs politiques ; débats sur leur nature, entre véritables positionnements idéologiques et stratégies de communication politique.

Trop souvent, l’utilisation fréquente de ces notions dans les débats publics ne reflète pas suffisamment la complexité de leur définition et doit conduire à un travail indispensable d’analyse et de clarification. Dans cette perspective, « Les mots de la campagne » offrent une analyse plurielle de chacun des termes retenus, avec l’ambition de permettre aux lecteurs de mieux saisir leur complexité.

Cette semaine, nous nous intéressons au terme « nationalisme ».