Autres documents
 
Réaction de Pepper D. Culpepper et Archon Fung au texte d’Andrew Moravcsik sur le rejet du traité constitutionnel
Une argumentation clairement raisonnée, même lorsqu'elle est complètement erronée, est toujours la bienvenue dans le cadre du débat sur la crise présumée de la démocratie au sein de l'Union Européenne. La récente contribution d'Andrew Moravcsik est certainement bien argumentée, et nous partageons de tout coeur son rejet de la récente Constitution Européenne en tant que projet juridique motivé avant tout par des raisons de relations publiques.
|   02/10/2006             |   Archon Fung   |   Pepper Culpepper             |   Droit et institutions
Autres documents

Une argumentation clairement raisonnée, même lorsqu’elle est complètement erronée, est toujours la bienvenue dans le cadre du débat sur la crise présumée de la démocratie au sein de l’Union Européenne.

La récente contribution d’Andrew Moravcsik est certainement bien argumentée, et nous partageons de tout coeur son rejet de la récente Constitution Européenne en tant que projet juridique motivé avant tout par des raisons de relations publiques. Ses leçons, sur ce que l’on peut apprendre de cette débâcle, sont cependant discutables. Nous nous interrogerons sur deux éléments centraux en particulier : son fondement dans les sciences politiques empiriques et les implications de ces constatations pour les questions de démocratie.