Autres documents
 
Relevons ensemble les défis énergétiques grâce à une Communauté européenne de l’énergie
Cette Déclaration commune a été adoptée dans le cadre de la coopération entre Notre Europe et le Comité économique et social européen, à la suite de la conférence « L'Union européenne sur la voie d'une Communauté européenne de l'énergie » à Bruxelles le 31 janvier 2012.
Autres documents

Cette Déclaration commune est publiée suite à la conférence « L’Union européenne sur la voie d’une communauté européenne de l’énergie » organisée par Notre Europe et le CESE à Bruxelles le 31 janvier 2012.

Introduction

Bien qu’elle ait connu des développements significatifs et enregistré une augmentation notable de son action réglementaire au cours de ces dernières années, la politique de l’UE dans le domaine énergétique n’en reste pas moins incapable d’’ atteindre concomitamment les grands objectifs qui lui ont été assignés, à savoir: permettre un accès à l’énergie à un prix raisonnable et stable, préserver la compétitivité de l’industrie européenne, garantir la sécurité de l’approvisionnement de tous les Européens, partout où ils vivent, et, s’agissant de la production, du transport, de la distribution, du stockage et de la consommation énergétique, promouvoir une durabilité qui fasse franchir un pas décisif vers une société à faibles émissions de carbone.

Trop souvent, la politique énergétique est considérée comme une matière ultrasensible relevant exclusivement de l’intérêt national et de l’indépendance de chaque pays. Jamais, pourtant, l’interdépendance énergétique entre les États membres n’a été aussi forte, sur le plan politique, économique et technique. Dans ce domaine, un coup d’arrêt, voire une quelconque régression, pourraient provoquer des dégâts d’une ampleur dévastatrice. Les décisions nationales prises unilatéralement augmentent le risque de divergences et peuvent entraîner les tarifs dans des mouvements de hausse ou dans des turbulences, par exemple dans le domaine de la production et de la consommation d’énergie à l’échelle régionale, pour ne citer que ces deux aspects.

Comme on a pu le voir récemment, les pays européens peuvent certes poser souverainement certains choix en matière d’approvisionnement énergétique, mais quel en est le prix à payer! Il s’impose donc d’éliminer les attitudes nationales antagonistes. Aujourd’hui, aucun pays européen n’est en mesure d’assurer par ses seuls moyens un approvisionnement énergétique fiable et abordable à ses citoyens.

Une nouvelle approche s’impose, qui vise à réaliser un approfondissement de l’intégration et de la solidarité dans le domaine de l’énergie. En conséquence, le Comité économique et social européen (CESE) et Notre Europe ont entrepris de joindre leurs forces afin d’élaborer plus avant, sur la base d’une initiative de Notre Europe, une proposition d’envergure qui plaide en faveur d’une Communauté européenne de l’énergie. C’est ainsi qu’ils ont déterminé les objectifs clés et propositions d’actions exposés ci-après, qu’il convient de déployer sur-le-champ au sein de l’UE.