Autres documents
 
Réussir le divorce britannique, stimuler le désir d’Union
Notre Président, António Vitorino, prend position sur les principaux enjeux du Conseil européen des 28-29 juin 2016 en répondant à des questions portant sur le "Brexit" et ses conséquences, le Plan Juncker, la crise des réfugiés et la stratégie européenne de sécurité.
|   28/06/2016             |   António Vitorino             |   Démocratie et citoyenneté
Autres documents

Notre Président, António Vitorino, prend position sur les principaux enjeux du Conseil européen des 28-29 juin 2016 en répondant aux questions suivantes :

1. Quelle analyse faites-vous du résultat du référendum britannique, favorable à une sortie de l’Union européenne ?

2. Croyez-vous à un effet d’entraînement du référendum britannique à l’échelle européenne ?

3. Que doivent faire les autorités nationales et européennes après le référendum britannique ?

4. Le Conseil européen devrait évoquer la mise en œuvre du Plan Juncker et le soutien à la croissance et à l’emploi : quelles sont vos recommandations sur ce registre ?

5. Les dirigeants de l’UE sont appelés à dresser un état des lieux des décisions prises pour faire face à la crise des réfugiés, et notamment l’accord UE-Turquie : que peut-on en attendre ?

6. Le Conseil européen va aussi statuer sur la nouvelle stratégie européenne de sécurité présentée par Federica Mogherini : quels sont les enjeux clés à vos yeux ?