Policy Paper 196
 
Solidarité 2.0
La politique de cohésion va devoir répondre au double problème posé par l’adaptation aux changements géopolitiques, socio-économiques, technologiques et environnementaux, et le renouvellement des formes de la solidarité. Pour assurer la continuité de cette politique, elle doit être réformée.
|   13/06/2017             |   Marjorie Jouen             |   Droit et institutions
Policy Paper
Depuis 2007, malgré l’ajout de la cohésion territoriale dans le Traité de Lisbonne, la notion de solidarité s’est affaiblie et a disparu, portant un coup à la légitimité de l’UE au passage. Dans le cadre réglementaire actuel de la politique de cohésion, l’essentiel du soutien concerne les régions les moins développées en lien avec l’objectif de convergence, très peu les autres régions pour contribuer aux objectifs de la stratégie EU2020, et encore moins la coopération territoriale.
Il devient évident que la contribution de la politique de cohésion à l’investissement public et à la stratégie EU2020 n’est pas suffisante pour convaincre les décideurs publics nationaux et les citoyens européens de l’intérêt de maintenir des financements pour toutes les régions. En conséquence, si nous voulons assurer la continuité de la politique de cohésion nous devons substantiellement la réformer.
Dans la période qui s’ouvrira en 2020, la politique de cohésion devra répondre, dans son ambition et dans son contenu, au double problème que posent l’adaptation aux changements géopolitiques, socio-économiques, technologiques et environnementaux, et le renouvellement des formes de la solidarité. Compte-tenu de sa visibilité dans la vie quotidienne des citoyens, il n’est pas exagéré de considérer que l’appui de l’opinion publique à la poursuite d’autres projets majeurs européens dépend de sa capacité à relever ce défi.
Dans ce Policy Paper réalisé avec le soutien de la Commission européenne – DG REGIOMarjorie Jouen, conseillère à l’Institut Jacques Delors revient tout d’abord sur les fondements théoriques de la notion de solidarité, sur la façon dont elle a été déclinée dans la politique de cohésion au fil des périodes de programmation successives et sur les défis et besoins de solidarité qui se posent aujourd’hui à l’UE. Elle examine ensuite les différentes voies possibles de refondation de la politique de cohésion en formulant des propositions pour le futur.