Autres documents
 
Stabilité et croissance : parfaire le nouveau pacte européen
Alors qu’est relancé le débat sur l’équilibre entre exercice de la solidarité européenne et surcroît de réformes nationales, Jacques Delors, António Vitorino et le Conseil d’administration de Notre Europe appellent à parfaire le nouveau Pacte en cours de formation en privilégiant trois orientations complémentaires : ajouter un « protocole pour la croissance » au pacte budgétaire ; poursuivre les réformes visant à améliorer la compétitivité et la croissance ; approfondir la dimension fédérale de l’UE.
Autres documents

Les élections grecque et française et les sombres perspectives de croissance européenne relancent le débat sur l’équilibre établi entre l’exercice d’une solidarité européenne face à la grave crise en cours et le surcroît de responsabilité et de réformes attendu de la part des Etats membres de l’UE. Jacques Delors, Antonio Vitorino et le Conseil d’administration de Notre Europe appellent à aborder cette nouvelle donne en identifiant précisément les éléments clés dont l’Europe a besoin pour forger un compromis global salvateur pour la cohésion économique, sociale mais aussi politique de la zone euro et de l’UE dans son ensemble.

Ils proposent de parfaire le nouveau « pacte de stabilité et de croissance » en cours de cristallisation sur la base de trois orientations complémentaires :

1 – Ajouter un « protocole pour la croissance » au pacte budgétaire

2 – Poursuivre les réformes visant à améliorer la compétitivité et la croissance des pays européens

3 – Approfondir la dimension fédérale de l’Union européenne