Autres documents
 
Sur l’asile et l’euro, être solidaires dans notre propre intérêt
Notre Président António Vitorino prend position sur les principaux enjeux du Conseil européen des 25-26 juin 2015 en répondant à des questions portant sur l’asile, la Grèce, la réforme de l'UEM, le plan Juncker et les enjeux de sécurité et de défense.
|   23/06/2015             |   António Vitorino             |   Europe dans le monde
Autres documents

Notre Président António Vitorino prend position sur les principaux enjeux du Conseil européen des 25-26 juin 2015 en répondant aux questions suivantes :

1. Ce Conseil européen est appelé à statuer sur les propositions de la Commission face à l’afflux massif de demandeurs d’asile : quelles sont vos attentes et positions face à un tel défi ?

2. Quelles peuvent être les bases de l’accord sur la Grèce que ce Conseil européen est appelé à conclure ?

3. Au-delà de la situation grecque, le Conseil européen devrait avoir un débat sur la gouvernance de l’UEM et le Rapport des 5 présidents : quelles sont vos recommandations dans cette perspective ?

4. Le Conseil européen va aussi traiter de la stratégie européenne en matière de croissance et d’emploi, et notamment de l’état d’avancement du « Plan Juncker » : qu’en attendez-vous ?

5. Les chefs d’État et de gouvernement sont appelés à évoquer les enjeux de sécurité et de défense, y compris la lutte contre le terrorisme : quelles doivent être les priorités de l’UE sur ces registres ?