interview
 

Ceta : « A ce stade, on en tire plus d’avantages que les Canadiens »

Pour notre chercheuse Elvire Fabry, « c’est intéressant d’avoir le recul après ces deux ans de pratique. C’était d’ailleurs une bonne chose d’avoir pris le temps pour la ratification. Maintenant, les chiffres parlent d’eux-mêmes : globalement, pour l’Union européenne, comme pour la France, on constate une augmentation très importante des exportations. A ce stade, on en tire même plus d’avantages que les Canadiens. Le Ceta est aussi un bon accord dans le contexte géopolitique actuel. »

|   18/07/2019               |   BFM Business             |   Elvire Fabry             |   Europe dans le monde

Près de deux ans après sa mise en vigueur provisoire, l’accord commercial entre l’Union européenne et le Canada (Ceta) arrive à l’Assemblée nationale pour être ratifié. La tâche s’annonce complexe dans un contexte de défiance envers ce type d’accord. Decryptage avec Elvire Fabry, Chercheuse senior au sein de l’institut Jacques Delors.

...
LIRE LA SUITE