interview
 

Conflit Airbus/Boeing : « Une absurdité »

C’est un record : l’OMC (organisation mondiale du commerce) autorise les États-Unis à taxer des produits européens pour 7,5 milliards de dollars (6,8 milliards d’euros). Des mesures de représailles : depuis 2004, Washington reproche à l’Europe de subventionner illégalement Airbus.

Invité éco de franceinfo, Pascal Lamy pointe « l’absurdité » de cette situation. Pour l’ancien directeur général de l’OMC, la situation est simple : « Airbus et Boeing se partagent à deux le marché des long-courriers. Ce sont des bestioles qui doivent vivre trente, quarante ans. Ce sont des monstres technologiques. On ne sait pas aujourd’hui développer de pareils monstres sans des financements publics. »

La Chine en embuscade

Ces financements illégaux seraient donc nécessaires ? « Absolument », répond l’ancien numéro un de l’OMC, aujourd’hui président émérite de l’institut Jacques Delors. Pour Pascal Lamy, Boeing et Airbus ont tout intérêt à s’entendre. Sinon, ils perdront tous deux : « À force de se tailler des bourres, Airbus et Boeing vont finir par faire le jeu des Chinois. Ce n’est pas très malin. »

|   02/10/2019               |   France Info             |   Pascal Lamy             |   Economie et finance  |  Europe dans le monde
...
LIRE LA SUITE