interview
 
« On ne va pas bouleverser l’organisation des élections européennes dans 27 pays à cause de la cacophonie du Parlement britannique »

Pour notre chercheur Thierry Chopin, « si le Brexit est appliqué entre les élections européennes et le 30 juin, avant que le nouveau Parlement européen siège, il n’y aurait pas de raison que les Britanniques ne participent aux élections »

|   13/03/2019               |   Le Parisien             |   Thierry Chopin             |   Démocratie et citoyenneté  |  Droit et institutions

Le Brexit va-t-il brouiller encore plus un scrutin déjà peu lisible aux yeux des citoyens ? L’échec des négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE pourrait en tout cas avoir d’importantes conséquences sur les élections européennes. Car si le parlement britannique évite le No deal (l’absence d’accord, en français), ce mercredi soir, il sera contraint de demander un report de l’application du Brexit, au risque de venir cogner avec le vote du 26 mai.

...
LIRE LA SUITE