interview
 

« Viktor Orbán a franchi beaucoup de lignes rouges depuis qu’il est au pouvoir »

Pour notre directeur Sébastien Maillard, « ce n’est pas seulement le PPE mais aussi le Conseil de l’Europe, au-delà de l’Union européenne qui lui reproche de donner trop de pouvoir à son ministre de la justice mais maintenant qu’il s’en est pris à sa propre famille politique, au PPE, il a qualifié certains de ses membres d’idiots utiles et en faisant une campagne anti-Juncker. »

|   20/03/2019               |   RFI             |   Sébastien Maillard             |   Démocratie et citoyenneté

Tiraillée sur le cas de Viktor Orbán et ses dérapages populistes contre Bruxelles ou l’immigration, la droite européenne s’est réunie ce mercredi pour sanctionner le dirigeant hongrois, à deux mois du renouvellement du Parlement européen. Le Parti populaire européen (PPE) devrait décider d’une suspension temporaire ou d’une exclusion définitive du parti d’Orbán, le Fidesz. Cela fait des mois que la droite conservatrice se divise sur le cas Orbán, au pouvoir depuis un peu moins de 9 ans. Exclusion ou suspension, à quelle décision faut-il s’attendre ? Éléments de réponse avec l’invité de la mi-journée de RFI Sébastien Maillard, directeur de l’institut Jacques Delors.

...
LIRE LA SUITE