interview
 

Elvire Fabry at Toute l’Europe on the possibility of postponing Brexit

According to Elvire Fabry, “parmi les députés ayant voté contre l’accord, certains pourraient tout de même préférer un accord amendé à un no deal, tandis que d’autres pourraient également finir par valider un tel accord par crainte que le Brexit soit remis en cause en cas de nouveau référendum“.

|   24/01/2019               |   Toute L’Europe             |   Fabry Elvire             |   Law and institutions

Il aura fallu dix-sept longs mois à Theresa May et à son gouvernement pour parvenir, en novembre dernier, à conclure un accord sur le Brexit avec les Européens. Peine perdue, puisque les députés britanniques ont balayé le texte d’un revers de main le 15 janvier. Si aucune solution n’était trouvée d’ici au 29 mars, le Royaume-Uni sortirait de l’UE sans accord. Dans la nuit, la libre circulation des personnes, biens, capitaux et services serait en grande partie abolie et les barrières douanières rétablies, malgré les plans européens et nationaux visant à en limiter l’impact. Si Theresa May a insisté sur le fait que son pays sortirait coûte que coûte, sans report de la date et sans nouveau référendum, le no deal représente néanmoins une issue que beaucoup souhaitent éviter.

...
LIRE LA SUITE