vidéo
 

« L’Europe ne s’est pas arrêtée, elle continue à se construire, pas toujours aussi vite et aussi bien qu’on pourrait le souhaiter »

For Pascal Lamy, “dans l’ensemble, l’Europe a commencé à sérieusement s’intégrer dans les années 50 , elle n’a jamais cessé de progresser dans cette direction, elle est beaucoup plus intégrée aujourd’hui qu’il y a 10 ans et beaucoup plus il y a 10 ans qu’il y a 20 ans. Mis à part les britanniques il n’y a pas un seul pays sur le continent européen où la question de la sortie de l’Europe se poserait dans des termes qui s’approcherait de très loin du cas britannique. Cependant, le rêve des pères fondateurs qui était que l’intégration économique produirait automatiquement l’intégration politique, ce rêve là qui a habité la construction européenne s’est révélé inexact. Il y a eu un imaginaire commun négatif qui n’était pas un rêve, c’était le refus d’un cauchemar. Il faut effectivement revenir à une période où l’Europe est un rêve et elle l’est. Même si l’Europe n’est plus le centre du monde, et elle ne le sera pas dans les 50, 100, 200 années à venir, mais elle reste le centre des rêves du monde. C’est l’endroit de cette terre qui reste l’endroit où il fait le mieux vivre, ou le moins mal vivre, ça reste un rêve de civilisation.”

|   28/03/2019               |   France Info             |   Lamy Pascal             |   Democracy and citizenship  |  Europe in the world  |  Law and institutions
...
LIRE LA SUITE